www.athle.fr
Accueil
entente athletique saint-chamond
Actualités
A l'honneur ce mois: Bernard Pourquier
Commentez cette actualité
10 Juin 2021 - Christophe F. (Rédacteur)
A l'honneur ce mois: Bernard Pourquier

Après avoir mis à l’honneur nos jeunes sur les derniers mois ; avec 60 ans dans les tous prochains mois, c’est un de nos masters, athlète assidu à l’entrainement que nous allons vous présenter. Toujours sur le muret en bord de piste, une nouvelle demi-heure très zen avec un homme attachant.

 

La course à pied, comment y es-tu venu ?

Je cours depuis l’an 2000. J’ai attaqué sur fond de résolution de l’an 2000. A l’époque, je pratiquais le volley-ball avec des performances en dents de scie, je me suis dit que j’irais courir pour garder la forme et çà a été dur au début, j’en ai chié. Et à raison de deux à trois fois par semaine et une heure maximum par sortie, au bout de deux mois, j’y ai pris du plaisir ; hop, c’était parti, courir était devenu une vraie passion.

Et puis un psychologue, collègue de travail, qui faisait des courses ; un jour m’a dit, allez Bernard vient avec moi. Et je me suis aligné à la course des deux forts à Irigny sous la chaleur écrasante de juillet, on avait fini sous l’orage ; c’était ma première course. Ca a marqué le début de quelque chose : l’envie de courir, de faire des courses, d’être performant.

 

Et par la suite, tu as enchainé les compétitions avec des moments forts ?

Et pour mes 42 ans, 2 ans après mes débuts, je faisais mon premier marathon (42 ans – 42 km) à Lyon bouclé en 3 heures 02 . (admiratif du résultat après seulement 2 ans de pratique).

Mais l’erreur que j’ai commise était de m’entrainer seul. J’en ai trop fait. Je me sentais en forme, j’ai enchainé pas mal de courses cette même année. Et au semi-marathon de Bonson, j’ai terminé avec des tendinites énormes sur les genoux. Blessé sérieusement, çà a sonné pour moi l’arrêt de la course à pied pour plusieurs années.

 

Explique-nous cet arrêt brutal.

Donc en 2003, j’ai dû arrêter. J’ai repris la course à pied en 2005 mais de manière très légère et couplée avec du vélo ; pour moi les compétitions en course à pied ont repris en 2010.

 

Et ton histoire avec le club a commencé quand et de quelle manière ?

Je suis licencié depuis 2013 et c’est à la suite d’un bout de footing dans le Pilat que j’ai partagé avec toi Christophe (je ne m’en souvenais pas) . Tu m’as dit : Bernard pourquoi tu ne viens pas au club. Ce à quoi j’ai répondu que j’étais nul et que j’avais un tout petit niveau. Tu m’as convaincu qu’il y avait de la place pour tout le monde au club, alors que je trouvais que çà courrait vite autour de 2010 sur la piste et je n’aurais jamais osé venir. Faut dire que la section running et loisir n’était pas aussi importante qu’aujourd’hui.

 

Et d’être licencié au club, qu’est-ce que ça t’a apporté ?

J’ai beaucoup appris avec Franck et Rodolphe (les deux entraineurs trail et fond) et surtout à limiter et varier. Je m’entrainais de manière très répétitive. Et là on sortait de la piste pour travailler autrement : micro circuit, côtes, fartleck…

J’ai appris à me connaitre mieux et à travailler sur mes allures spécifiques. Dès le début, on m’a fait faire un test VMA (18km/h à l’époque) afin de connaitre mes allures. Et en courant à ces allures, je progressais alors qu’habituellement je faisais les séances plus vite. Je suis passé à plus de 50 ans de plus de 40’ au 10km à 39’ et sur semi de 1h30 à 1h27. Je m’entrainais moins mais mieux et je terminais les courses sans aucune douleur et arrivais sur la ligne d’arrivée sans être grillé ; les bénéfices d’un entrainement adapté et ajusté.

 

Et la compétition avec le club, un Championnat de France à ton actif ?

J’ai fait partie de l’équipe du club qui a participé aux Championnats de France de course de montagne en 2014 (équipe composée de Rodolphe Bier, Franck Rosier, Antoine Buisson, Frederic Joassard, Cedric Huteau, Christophe Faure et Bernard Pourquier : 5ème par équipe du championnat de France en Master) et j’en ai bavé, c’était extrêmement dur, ce n’était pas mon niveau.

Mais ce que j’ai adoré surtout c’est la prépa que l’on a fait ensemble avec Rodolphe sur plusieurs mois. Retrouver un esprit d’équipe comme dans un sport collectif, de très bons moments.

 

Et au-delà de la structuration des entrainements…

Je me suis entrainé avec différents groupes mais toujours dans une ambiance très sympathique. L’année où je me suis entrainé avec un groupe qui allait vite ; sur les séances, on venait me rechercher sur les récup’ lorsque je lâchais prise. Toujours sympathique, même si cette année-là, j’en ai bavé.

Et puis, j’ai fait deux fois les weekends nature organisés par Franck et le hasard a fait que les deux étaient organisées autour de compétition : les dentelles de Montmirail puis le pic Saint-Loup. De très bons weekends en groupe à chaque fois.

Au-delà de la course à pied, ici, j’ai trouvé des gens d’horizon très différents, prendre le temps de discuter, s’assoir sur l’herbe. Et c’est un vrai plaisir.

 

Et quelles sont tes distances favorites ?

J’adore les courses autour de 3 heures, c’est là où je suis le plus à l’aise quel que soit le dénivelé. Gérer des courses au-delà de 3h30, je crois que je ne sais pas faire. « Courir pour des pommes », « L’urban trail de Sainté » sont des courses que j’apprécie.

Et ma course la plus longue, c’est Le Puy-Firminy. Après un abandon au 50ème km lors de ma première tentative à cours de jus ; pour ma deuxième tentative, j’ai choisi l’option de courir moins vite et de prendre mon temps avec l’objectif de terminer. J’ai bouclé les 68km en moins de 9h, c’était en 2019.

 

Et pour le traditionnel « Sur une île déserte », tu emmènerais :

- sur la playlist : Miles Davis et Led Zeppelin

- un bouquin : « Le loup garou » de Boris Vian

- un film : « Ascenseur pour l’échafaud »…. Avec une partition signée Miles Davis pour boucler la boucle

- un objet : une paire de basket et une serviette pour la bronzette

 

Ta citation : « La course à pied on y vient toujours pour une raison, on y reste pour une autre. »

les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
03/09 >
20/07 >
16/07 >
13/07 >
07/07 >
03/07 >
25/06 >
21/06 >
15/06 >
13/06 >
07/06 >
01/06 >
26/05 >
04/05 >
07/04 >
29/03 >
07/03 >
02/03 >
09/02 >
26/01 >
Athle.fr
Inscrivez-vous et abonnez-vous gratuitement sur la plateforme de formation pour tous les licenciés FFA en CLIQUANT ICI. Puis sur la plateforme accédez aux différents contenus en cliquant sur « JE M’ABONNE ». En cas de souci d’abonnement, cliquez sur le lien ci-dessus, puis allez dans la rubrique « CONTACT ». Les domaines (Direction, Jury, Encadrement sportif, et Organisation d’événements) ont leurs propres contenus.
COURSES HORS STADE
Les Espaces

Compétitions à venir


SAMEDI 22 MAI
CHAMPIONNATS DE LA LOIRE BENJAMAINS à FIRMINY
RDV sur place une heure avant le début de la compétition

DIMANCHE 23 MAI
CHAMPIONNATS DE LA LOIRE MINIMES à SAINT-ETIENNE
RDV sur place une heure avant le début de la compétition

DIMANCHE 30 MAI
CHAMPIONNATS DE LA LOIRE CJS à ROANNE
RDV sur place une heure avant le début de la compétition


SAMEDI 6 JUIN
CHAMPIONNATS DE ZONE LOIRE ET VOLCANS CA JU ES à THIERS

SAMEDI 12 JUIN
CHALLENGE JEUNES à MONISTROL
RDV sur place une heure avant le début de la compétition

DIMANCHE 13 JUIN
CHAMPIONNATS REGIONAUX MINIMES à VALENCE

SAMEDI/DIMANCHE 19-20 JUIN
CHAMPIONNATS AURA CJS à LYON/PARILLY

MERCREDI 23 JUIN
CHALLENGE LOIRE à SAINT-CHAMOND
RDV sur place une heure avant le début de la compétition

MERCREDI 30 JUIN
CHALLENGE LOIRE à FIRMINY
RDV sur place une heure avant le début de la compétition

DIMANCHE 4 JUILLET
CHALLENGE JEUNES à ROANNE
RDV sur place une heure avant le début de la compétition

MERCREDI 7 JUILLET
CHALLENGE LOIRE à MONTBRISON
RDV sur place une heure avant le début de la compétition

PARTENAIRES